Coluche

20 ans déjà...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'auto-stoppeur [Texte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
arnceffrance2
Administrateur du ColucheForum
Administrateur du ColucheForum


Masculin Nombre de messages : 91
Age : 72
Localisation : mantes la jolie
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: L'auto-stoppeur [Texte]   Dim 11 Juin - 8:30

- J'attends qu'un …
- Qu'est ce que c'est que çà ? Çà existe comme bagnole çà ? Un truc qu'il a fait lui-même ou quoi ?
- C'est pas à moi le sac, non non.
- Vous allez à Paris ?
- Hein ? A Lyon ? Oh oui, oh ben alors.. çà me rapprochera toujours un petit peu. Bon allez va !
- Vous en êtes content de votre bagnole là ?
- Ah oui c'est bien, faut pas être difficile. C'est français ?
- Oui ? Cà doit pas être cher quoi.
- Ah quand même. Oh bah ils s'emmerdent pas, hein. Remarquez, si ils trouvent des couillons pour payer.
- Non, je dis pas çà pour vous, y en a qu'en ont besoin.
- Remarquez moi je risque pas de passer pour un con avec ma bagnole, j'en ai pas alors ! Je paie pas d'essence, je paie pas l'assurance, je paie pas de vignette, puis pourtant j'en ai fait des kilomètres, hein.
- On entend bien le moteur, hein.
- Non, je dis .., on se rend bien compte qu'on est pas en panne.
- Mais on sait pas si ça va durer, oui c'est çà.
- C'est UN DIESEL ?
- Non ? Oui bah ...
- Çà vous dérange pas si je fume ? Hein ?
- Qu'est ce que vous avez comme cigarettes ?
- Que des blondes, bof. Faut pas être difficile, hein.
- Dites donc je regarde, y a pas d’allume-cigares là dessus ?
- Non. Ils le font en option. Ah bah vous auriez pu le prendre, c'est quand même pratique.
- Non j'ai pas de feu non plus, parce que vous savez ce que c'est: on se charge le moins possible pour pas déranger.
- (toux rauque) Ils le vendent çà ?
- Je dis à cette vitesse là on est pas arrivé, hein. Comme çà au moins si on a un accident, on l'aura moins vite.
- Dis faudrait pas qu'on se fasse rentrer dedans, il en resterait pas beaucoup de votre mixer. C'est de la tôle, hein, c'est jamais.. c'est même du plastique là. Ah ouais ! Ils s'emmerdent pas, hein.
- Remarquez je dis çà je m'en fous je suis pas pressé. On couchera à Lyon, tant pis. Cà fait des frais m'enfin. Il doit y avoir des hôtels pas chers à Lyon, sympa.
- Non parce que le mieux pour nous c'est de tomber sur un mec sympa qui nous invite à dormir chez lui. Mais çà c'est rare. Oh non c'est vachement rare.
- Non je dis.., je dis pas que vous êtes pas sympa, mais je dis chez vous çà va pas.. çà va pas être possible ? Çà va trop vous déranger ?
- Vous êtes sûr, hein ? Faut pas que çà vous dérange, hein.
- Ah non parce que si çà vous dérange, moi çà me gène aussi, hein.
- Vous êtes sûrs ? Ah bah c'est pas de refus, alors ! Surtout qu'on a rien bouffé à midi, alors.
- Ben, vous allez rire à midi on a pris un type il avait une bagnole encore plus pourrie que la votre. Tout en plastique, la sienne.
- Oui, comme les poubelles.
- Non, mais moins pratique y a pas les poignées quoi.
- Alors on a pas eu le temps de s'arrêter pour bouffer, quoi. Remarquez moi je m'en fous, je saute facilement un repas, mais c'est le chien: c'est que çà bouffe un doberman, hein. Enfin vous verrez bien ce soir, hein. C'est pas...
Oui !
- (rire idiot) C'est sympa le stop ! On tombe sur des types, ils vous emmène dans leur bagnole, ils vous offrent des cigarettes, ils vous invitent à bouffer, ils vous retiennent à dormir, y en a même qui vous donne du pognon.
- Si, pour qu'on se barre.
- Ah oui ! Enfin on donne ce qu'on veut, hein.
- Dites donc, je pense à un truc. Si ça se trouve, vous habitez pas sur la route de Paris, vous ?
- Ben non parce que ça va vous faire lever de bonne heure demain matin.
- Bah pour nous accompagner sur la route de Paris.
- Vous voulez pas dire qu'on va y aller à pieds quand même ?
- Ah vous êtes marrant vous alors. Ecoutez nous on monte dans votre bagnole, on n'est quand même sympa, elle est pas terrible, hein. Alors vous nous invitez à bouffer euh.., on ne sait même pas ce qui a, vous dites pas le menu ni rien, enfin.. Alors vous nous invitez à dormir c'est pareil, on sait pas sur quoi on va tomber. Si en plus vous habitez à perpète, puis que demain on est obligé de se taper 30 bornes à pieds pour sortir de la ville, non merci !
- Surtout que pour vous euh, demain çà va pas vous déranger beaucoup, hein. Toute façon à cinq heures il y a personne dans les rues. Alors on fait 30 bornes histoire de dire qu'on est sorti, mon vieux, le temps que vous reveniez, à sept heures vous êtes au lit. Hein ?
- Ah c'est l'heure où vous vous levez ? Et ben comme çà vous aurez même pas à vous lever.
- Dites donc, je pense à un truc. Vous allez pas à Paris demain avec votre poubelle. Non parce que je pensais, on aurait pu vous emmener.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'auto-stoppeur [Texte]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1x11] Serial Auto-Stoppeur
» L'auto stoppeur 2
» Anthony HOROWITZ - L'auto-stoppeur
» film année 80 tueur auto-stopeur doigt dans l'assiette
» Histoires belges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coluche :: Son oeuvre... :: Ses sketchs-
Sauter vers: